Les préparatifs

1. Trouver un stage ou un job

2. Démarches et formalités

3. Les programmes COUNCIL

4. Informations diverses

Le séjour

1. Le salaire

2. En cas de problèmes

3. Témoignages/Conseils



Les préparatifs

1. Trouver un stage ou un job

Si vous désirez faire un job d’été, le plus facile paraît de rechercher votre emploi une fois sur place.

Pour trouver un stage en entreprise, la meilleure solution est de consulter internet. www.franceamerique.com, www.ciee.org, ou encore www.totalpress.com/fram/.

D’après FRANCEAME (franceame@aol.com pour leur écrire), les Etats Unis recherchent désespérément des ingénieurs. Cependant, il faut savoir qu’il est très difficile de trouver un stage pour une durée inférieure à 2 mois.
retour

2. Démarches et formalités

Pour travailler ou effectuer un stage, rémunéré ou non, aux Etats Unis, la loi américaine exige que les étudiants étrangers soient en possession d’un visa spécial du type J-1 et soient parrainés par un organisme agréé.

Le formulaire IAP-66 permet de certifier que vous appartenez bien à un programme d’échange conventionné par un organisme avec une entreprise étrangère.

Il existe plusieurs situations :

- Vous êtes parrainé par votre employeur (en général, c’est le cas dans le cadre d’un stage en université ou en institut de recherche). Vous devez alors compléter le dossier d’inscription le plus rapidement possible (‘Application form’), ainsi que le dossier financier (‘financial form’). Ce dernier fait l’objet d’une démarche auprès de votre banque afin d’obtenir un papier officiel, signé, en anglais, certifiant de la ‘suffisance‘ de vos ressources vis-à-vis du coût de vos études.

Ce premier dossier sert d’une part à enregistrer votre candidature par votre employeur et d’autre part à permettre à l’administration américaine de fournir le document IAP-66, que votre employeur doit vous retourner. En attendant la réception de ce formulaire, vous devez remplir le document de demande de visa de séjour OF-156 qui, s’il ne vous a pas été fourni, peut se trouver à l’ambassade des Etats-Unis à Paris ou dans des agences de voyages. N’hésitez pas à relancer votre employeur afin de savoir où en sont les papiers et notamment s’ils ont bien été reçus.

Dès la réception de votre IAP-66, vous pouvez effectuer les démarches en vue d’obtenir votre visa. Celui-ci ne peut être obtenu qu’auprès du consulat à Paris, rue St Florentin. Il est préférable de se présenter tôt le matin (8h30). Sur place, vous remplirez une demande de visa et acquitterez les droits. La demande prend deux jours ouvrables. L’obtention du visa nécessite : votre document IAP-66 ; votre document OF-156 ; votre passeport ; deux mandats cash, à demander auprès de la Poste, pour acquitter les droits de demande de visa se montant à 870 Frs (270 Frs de frais de demande + 600 Frs de droits de chancellerie), tarif en vigueur pour l’année 1998 (Attention, ils augmentent beaucoup chaque année) et deux photos d’identité.

- Si vous n’êtes pas parrainé par votre employeur, passer par un organisme agréé comme Council est une sécurité. Il existe un autre organisme, le club des quatre vents, qui lui est spécialisé dans le travail au pair et dans les postes d’animation de camps de vacances.

Le programme Council vous permette d’obtenir les papiers nécessaires afin de travailler aux Etats Unis en toute légalité. De plus, il vous aide tout au long de vos différentes démarches : par exemple, vous avez des modèles pour vous aider à remplir les différents formulaires. Vous recevez aussi des guides donnant des conseils pratiques, tant au niveau travail que vie courante. Le programme Council assure aussi une assistance en cas de problème avec un employeur ou avec des papiers ainsi qu’une assurance médicale.

- Il est possible d'effectuer un stage ou un job dans le cadre d'un séjour déclaré comme touristique (pas de visa requis mais il ne faut surtout pas dire que vous venez pour travailler car l'immigration vous refoulera à l’aéroport). Pensez que vous n’avez alors aucun recours quel que soit votre problème. De plus, vous risquez une expulsion immédiate des Etats-Unis, et une éviction d’une durée de cinq ans minimum.

3. Les programmes COUNCIL

COUNCIL
1, place de l’Odéon
75006 PARIS
Tel : 01 44 41 74 99
Minitel : 36 15 COUNCIL

Council a été désigné par les autorités américaines comme sponsor légal et responsable de ses participants sur le territoire américain. Il est habilité par le gouvernement américain à émettre des certificats d’éligibilité IAP–66 permettant l’obtention de ce visa et attestant de votre inscription dans un programme officiel d’enseignement destiné aux étudiants étrangers.

Council propose deux programmes différents : WORK AND TRAVEL USA pour les jobs, et INTERNSHIP USA pour les stages en entreprise.

Dans les deux cas, votre présence à l’une des réunions d’information organisées par Council est ‘obligatoire’. Elles permettent de vous donner de plus amples informations et de répondre à vos questions. Elles ont lieu régulièrement à Paris, place de l’Odéon, et ponctuellement dans certaines villes universitaires, dont Nantes. Pour connaître les dates et les lieux de ces réunions, adressez vous au service langues ou téléphonez à Council. Mais attention, les réunions dans les villes de province sont assez rares.

Pour l’année 1998, les frais d’inscription s’élèvent à 2560 Frs (350 Frs de frais de pré-inscription + 2210 Frs pour l’inscription définitive) pour le programme WORK AND TRAVEL USA ou à 2250 Frs pour un stage en entreprise de 1 ou 2 mois. Ils comprennent les divers services rendus par Council ainsi qu’une assurance appropriée.

Par contre, ils ne comprennent pas les frais de visa à acquitter auprès du consulat s’élevant à 870 Frs pour l’année 1998 (270 Frs de frais de demande + 600 Frs de droits de chancellerie), à payer par deux mandats cash postaux dont les frais sont de 30F chacun, soit un total de 930F.

Pensez à vous inscrire le plus tôt possible. En effet, vous devez être inscrit définitivement au programme WORK AND TRAVEL USA au moins 3 semaines avant le départ et au programme INTERNSHIP USA au moins 6 semaines avant le départ. En deçà de ces délais, des frais d’urgence sont requis s’élevant à 100F par semaine de retard.

Ces délais sont à prendre en compte une fois le dossier complet envoyé. C’est à dire, pour les participants au programme INTERNSHIP USA, lorsque votre employeur américain a rempli l’Internship Agreement inclus dans le dossier. Pour aller plus vite, utilisez le fax. Pensez aussi au temps nécessaire pour faire face à certaines démarches. En effet, par exemple, les frais de consulat sont à régler par mandats cash, il vous faut donc prendre le temps d’aller à la Poste.

Programme WORK AND TRAVEL USA

Ce programme se déroule entre le 1er Juin et le 19 Octobre. Pour vous inscrire, complétez et envoyez la fiche de pré-inscription contenue dans la brochure Council, ainsi que les documents demandés. Dans le cas où vous avez déjà trouvé un travail, joignez une lettre de votre employeur l’attestant. Dans le cas contraire, il vous faudra donner la preuve que vous possédez assez de ressources pour couvrir les frais durant les premières semaines de votre séjour. Pour tout cela, consultez la brochure. De plus, Council vous guide tout au long de vos démarches et n’hésitez pas à les appeler à la moindre question.

Il apparaît aisé de trouver un job d’été aux Etats Unis. Beaucoup d’américains me l’ont confirmé et, durant mon séjour dans la banlieue de Detroit (Michigan), j’ai pu remarquer de nombreux écriteaux " Help wanted ". Cependant les jobs proposés ne sont pas toujours intéressants comme par exemple rester derrière un comptoir pendant 7 heures d’affilée sans pouvoir prendre de pause pour voir 2 ou 3 clients par heure…

Le plus souvent, vous n’obtiendrez qu’un ‘part time job’, c’est à dire que vous travaillerez moins de 40H. Il est en effet plus avantageux pour les employeurs d’avoir plusieurs temps partiels pour les petits boulots car au delà de la durée légale de 40H, ils doivent vous verser une fois et demie votre salaire et rémunérer des congés payés. Si vous voulez travailler plus qu’en temps partiel, vous devez alors postuler pour un second travail, comme le font beaucoup d’étudiants américains qui veulent gagner de l’argent durant leurs vacances, de début Juillet à fin Août. Il est assez facile de concilier plusieurs boulots car les horaires sont très flexibles. Pendant leur année scolaire, les étudiants américains gardent en général un boulot. Il est donc plus facile de trouver un job aux Etats Unis début Juin ou Septembre, hors période scolaire.

Le salaire est reçu par semaine ou tous les quinze jours. Le salaire de base brut de l’heure est de 5,15$. Si vous êtes serveur, vous pourrez ne gagner que 1,5$, ou peut être même rien du tout, mais les pourboires devraient compenser plus que largement ce salaire.

Pour ‘rentabiliser’ ce voyage, Council vous conseille de partir au moins 2 mois. Les frais d’hébergement peuvent coûter de 70 à 120 $ par semaine. Vous devez prévoir de 7000 à 10000 F avant de partir. Les taxes sur les salaires sont de 15 à 20% mais doivent vous être remboursées en avril ou mai.

Programme INTERNSHIP USA

Les stages peuvent commencer à tout moment de l’année et peuvent durer de 1 à 18 mois. Vous devez avoir trouvé votre stage avant votre départ. Council peut vous aider en vous donnant des adresses utiles.

Votre stage doit se dérouler dans le cadre d’une formation. Pour vous inscrire vous devez retirer un dossier d’inscription soit auprès du responsable des stages, soit auprès de Council. Attention à ne pas perdre trop de temps pour compléter et faire compléter les différentes parties du dossier surtout pour celle concernant l’employeur américain.

Trouver un stage aux Etats Unis n’est pas si facile, surtout si l’on souhaite qu’il soit de ‘courte’ durée, c’est à dire inférieur à 10 semaines. Les conditions de rémunération sont un peu comme en France : possibilité d’avoir 30% du SMIC, 30% des étudiants obtiennent 1000$ par mois, 40% se font rembourser leur hébergement et leur voyage.

4. Informations diverses

Logement : Dans le cadre d’un stage en université, il est possible de réserver une chambre en cité. Pour cela ; vous devez remplir un ‘Housing Request Form’. Une caution vous sera demandée. Sinon, vous devrez trouver vous-même votre logement. Une base de données est consultable sur internet mais c’est à vous d’appeler le propriétaire pour réserver. Il n’y a aucune forme d’aide pour les logements. Les coûts s’élèvent à 2000 dollars pour 6 mois.

Assurances : Si vous passez par Council, vous avez alors une assurance qui vous couvre durant la totalité de la période de votre stage. Sinon, il est conseillé de souscrire une police d’assurance en ce qui concerne les soins médicaux (ne pas envisager d’en prendre une sur place, les coûts sont exorbitants). Ces assurances peuvent être souscrites auprès de la MNEF ou de la SMEBA (tarif en vigeur en 1997 : 340 Frs par mois) ou même de certaines agences de voyage.

Le voyage : Pour obtenir un billet d’avion sur un vol charter, vous devez réserver plus de six semaines à l’avance. Après, il ne reste plus que les vols réguliers, en moyenne 1000F plus chers, à moins que vous profitiez des offres de dernier moment, qui peuvent être risquées si un employeur vous attend à une date précise. Dans tous les cas, renseignez vous sur les offres de billet d’avion proposées par l’agence Council Travel, place de l’Odéon à Paris. Celles-ci peuvent être assez intéressantes par rapport à d’autres agences de voyage, surtout si l’on s’y prend tard. Les combinaisons de vols avec escales et changement d’avion sont souvent plus avantageuses financièrement. Cependant, les problèmes de bagages perdus entre deux avions arrivent assez fréquemment (ou alors c’est moi qui n’ai vraiment pas de chance !). Vous pouvez demander une vérification à chaque escale. En cas de problème à l’arrivée, faites une déclaration et votre valise vous sera ensuite livrée au maximum trois jours plus tard.

Santé et vaccination : Aucune vaccination particulière ne vous est demandée à votre entrée aux Etats Unis. Par contre, dans le cadre d’un stage en université, vous devez remplir le ‘Immunization Record’ visant à s’assurer que l’étudiant est à jour vis-à-vis des vaccins concernant les trois maladies suivantes : rougeole, rubéole, et oreillons. Si vous suivez un traitement dont des médicaments contiennent des substances narcotiques ou des drogues, vous devez vous munir d’une ordonnance médicale établie par votre médecin traitant. Il en est de même si vous emmenez une ‘trousse à pharmacie’, fortement conseillée vue que la France est sur-médicamentée par rapport aux Etats-Unis.
retour au début

Le séjour

1. Le salaire

Social security number : Que vous soyez passés par Council ou non, ce sera à vous de faire les démarches nécessaires à votre arrivée aux Etats Unis pour obtenir votre numéro de sécurité sociale, indispensable pour être payé.

La demande de ce numéro par téléphone n’est pas autorisée pour les étrangers. Il vous faut donc aller dans un ‘social security office’. Pour connaître le plus proche de chez vous appeler le 1800 772 1213. Vous tomberez sur un répondeur à plusieurs choix. Pensez à attendre toutes les possibilités avant de faire votre sélection. Selon votre code postal, vous obtiendrez l’adresse du centre le plus proche. Rendez vous là-bas avec votre passeport, votre visa (normalement il est dans votre passeport) et surtout votre formulaire rose de l’IAP-66 fourni par Council. C’est lui qui apporte la preuve que vous êtes autorisé à travailler. Sans lui, un numéro de sécurité sociale ne peut vous être attribué. La lettre de votre employeur comme quoi vous êtes embauché peut être la bienvenue dans certains cas. Elle n’est cependant pas indispensable. Vous obtenez alors un reçu comme quoi vous avez bien fait la demande d’un numéro de sécurité sociale. Vous recevrez chez vous (à votre adresse aux Etats Unis) votre carte de sécurité sociale dans les deux semaines qui suivent. Le reçu est nécessaire pour toute réclamation si rien ne vous a été envoyé au bout de 15 jours.

Les taxes : En tant qu’étudiant étranger, travaillant aux Etats Unis, vous vous devez de payer certaines taxes mais vous êtes exempt d’autres.

Vous ne devez pas payer :

Vous devez payer :

Social Security Tax

Medicare

Federal Unemployment Tax

Federal Income Tax

State Income Tax

City Income Tax

A la fin de l’année civile, votre employeur doit vous envoyer plusieurs formulaires dont le W-2, détaillant le total de vos gains et le montant des taxes qui vous ont été prélevées. Si vous n’avez rien reçu mi-février, recontactez votre employeur. Vous devez compléter et renvoyer le formulaire 1040NR-EZ, qui est spécifique aux étrangers avant mi-avril. Selon votre balance, soit vous devrez payer les taxes manquantes, soit vous serez remboursé de certaines.
retour au début

2. En cas de problèmes
Secours d’urgence : Le numéro d'urgence à appeler en cas de besoin de la police, d'une ambulance ou encore des pompiers est le 911. Ce numéro fonctionne dans toutes les grandes villes sans exception. En campagne, appelez le shérif du comté ou les pompiers (consulter l'annuaire local). Une autre solution pratique est d'appeler l'opératrice du téléphone en composant le n°0.
En cas de difficultés au cours d'un voyage (maladie, accident, perte ou vol des bagages notamment), on pourra également faire appel avec profit à Traveler's Aid, organisme spécialisé dans l'assistance aux voyageurs en détresse, qu'ils soient ou non américains. Pour contacter cet organisme, consulter l'annuaire local ou demander à l'opératrice.

Assistance légale : En cas de fautes mineures telles que violation du code de la route, excès de vitesse, etc., ne jamais tenter de payer une amende directement au policier qui l'a infligée, sous peine de risquer une inculpation majeure pour tentative de corruption. Les amendes sont à régler par courrier ou en mains propres au greffier du tribunal. Pour les infractions plus sérieuses, il est recommandé de ne rien dire et de ne rien faire sans avoir consulté un avocat. En cas d'arrestation, la loi américaine autorise le prévenu à passer un coup de téléphone à la personne de son choix. En l'occurrence, le visiteur étranger choisira soit son consulat, soit le réseau d'assistance sont il est éventuellement adhèrent.

Deux numéros de téléphone permettent de venir en aide aux touristes étrangers :

- Depuis n'importe quel endroit des USA, il suffit de composer le numéro gratuit 1-800/255 3050 et de demander le "foreing desk". Des opérateurs, parlant le français, vous répondent de 9 heures du matin à minuit en semaine, et de 11 heures à 20 heures le week-end. Ce service vient en aide aux touristes en perdition, qu'il s'agisse d'horaires d'avions, de problèmes de maladie, etc.

- Le 1-800/256 8392 est aussi un numéro gratuit, qui contacte le service Hata, celui-ci effectue toutes réservations d'avions, de voitures de location, de circuits touristiques, etc. Ce numéro est disponible de 8h30 à 22h30 sept jours sur sept.
retour au début

3. Témoignages/Conseils

"Lorsque vous contactez une entreprise en Amérique, pour un stage par exemple, il faut bien préciser dès le premier contact avec eux, que grâce aux papiers que vous obtiendrez (IAP-66) vous aurez, vis à vis de l'employeur, un statut presque équivalent à un travailleur américain normal; en d'autre terme, votre présence ne demandera aucune mesure exceptionnelle de la part de l'entreprise, ni des démarches administratifs compliquées, ni des frais supplémentaires, etc.. Aussi, préférez le fax lorsque vous envoyez des papiers à votre employeur (gain de temps)."
Samer


Liens et adresses utiles

retour au début


Liens!! Ecrivez-nous! S@merWeb